Mikhaïl Kossenko

Mikhaïl Kossenko, né en 1975.

L’affaire de Michail a été traitée séparément des autres accusés à cause de sa maladie psychique. Cette maladie a été causée par un traumatisme crânien subi par Michail lors de son service militaire il y a 12 ans.

Malgré son handicap, Michail était socialisé, habitait avec sa sœur et n’a jamais fait preuve de l’agressivité.

Michail ne fait partie d’aucun mouvement politique, mais sa position en tant que citoyen l’a emmené à la manifestation « Pour les élections honnêtes » le 6 mai 2012.

Mis à part de l’article n°212, P.2 (émeutes), Michail a été accusé selon l’article 318.2 (violence et  mise en danger délibérée de la vie d’autrui). C’est une accusation la plus lourde de tous les figurants de l’affaire du 6 mai qui sont concernés par l’article n° 318.1, plus léger.

L’application de cet article du Code Pénal a permis à la Cour de réaliser une expertise psychiatrique qui a aggravé volontairement  le diagnostic de Kosenko  et à réclamer son isolation de la société pour un traitement psychiatrique forcé.

Selon l’interprétation de l’accusation, Michail Kosenko a porté deux coups, de main et de pied, à la même victime qui figurait dans l’affaire contre Maxime Louzianine, qui auparavant a déjà plaidé coupable – à l’agent de la police anti-émeutes Kazmin.

Détail intéressant : les deux condamnations, celle de Louzianine et celle de Kosenko sont rédigées de façon identique :

“Suite à quoi Mr Kazmin A. a subit une douleur physique aux endroits où les coups avaient été portés, ainsi que les dommages suivants : traumatisme crânien, les ecchymoses sur la partie frontale, commotion cérébrale  entraînant des troubles de santé de courte durée, de moins de 3 semaines depuis l’agression et considérés comme des blessures légères.

Le fait que les deux accusations étaient identique n’a pas dérangé la Cour, Louzianine a été jugé coupable selon l’article n° 318.1 ( violence sans danger pour la vie d’autrui), alors que Kosenko – selon l’article n° 318.2  (violence et  mise en danger délibérée de la vie d’autrui ).

L’accusation a appelé à la barre la victime, Mr Kazmin, qui a, pourtant, n’a pas identifié Kosenko comme étant son agresseur. Extrait : « Je n’ai pas vu celui qui m’a tapé, j’ai juste vue que Kosenko était à côté. Je n’ai pas de plaintes le concernant et je prie la Cour de ne pas le punir ».

Il n’existe qu’un seul témoin de l’agression de Kazmin par Kosenko  – l’agent de police Loukianov, dont le témoignage a été entendu par la Cour avec des violations flagrante de la procédure derrière les portes closes. Malgré l’enregistrement vidéo qui démontre Kosenko restant tranquille au milieu de la foule sans porter de coups, le Parquet considère ses mouvement comme préparation de l’agression et conclut non seulement que c’est Kosenko qui a porté les coups à Kazmin mais de surcroît que ces coups imaginaires ont mis en danger la santé et la vie de la victime !

Les avocats ont réussis de retrouver et de présenter à la Cour les preuves irrévocables de l’innocence de Michail. La cour a visionné l’enregistrement vidéo montrant l’incident de Kazmin filmé sous un autre angle, qui permet de définir avec précision que Kosenko se trouvait à distance de 5-7 m. de la victime et , par conséquent, ne pouvait pas lui porter de coups.

La juge Moskalenko a étudié la vidéo en détail et a entendu les 5 témoins de la défense, dont l’auteur de la vidéo.

Tous les témoins ont confirmé qu’à la distance dont Kosenko se trouvait de la victime, il serait impossible pour lui d’agresser Kazmin.

Malheureusement,  malgré les preuves irréfutables de son innocence, la juge l’a reconnu coupable des deux accusations et l’a condamné au traitement psychiatrique forcé dans un établissement psychiatrique de type carcéral

Il est impossible d’accepter cette condamnation, nous avons vu que Michail a activement assisté dans sa défense lors des audiences, s’adressait à la Cour avec les demandes et des questions,  démontrant à la Cour son intelligence, la totale compréhension de la situation, sa dignité et la haute conscience civique.

Nous savons que durant deux années de son incarcération, il ne s’est jamais montré agressif envers les autres. Même la mort de sa mère, à qui il n’a pas été autorisé de dire adieu, n’a pas provoqué chez lui de crise émotionnelle ou d’agressivité  et de signes de danger pour la société.

25 mars la Cour de Moscou a rejeté l’appel des avocats de Michail Kosenko et a validé sa condamnation. La défense a   réclamé une seconde expertise psychiatrique car son état a changé depuis son incarcération. La Cour a déclaré de devoir étudier cela lors d’une réunion sous portes closes.

Nous appelons tous les citoyens de Moscou de soutenir Michail.

Dans sa dernière parole Michail a dit : « La liberté est l’indépendance du mal ». Il n’y a que l’attention de la société qui peut sauver Michail du pouvoir arbitraire de la « Justice » et de la psychiatrie punitive.  .

12 commentaires

1 ping

Skip to comment form

  1. Надежда

    Михаил, добрый день, меня зовут Надежда, мы незнакомы – но это не имеет значения. Я от всего сердца желаю Вам здоровья, мужества и терпения.
    О Вас помнят, Вас не забыли. Нам всем выпала судьба жить в этой стране в это время – эту данность изменить нельзя, но я все же надеюсь на благополучное окончание этого с позволения сказать “дела”.
    Дай и Вам Бог не потерять этой надежды.
    Все плохое когда-то заканчивается, это уж точно.

    Будьте здоровы, пожалуйста.

  2. Олег. Б

    Спасибо !
    На вашем месте мог быть каждый из нас.Мы будем бороться за Вас.Преступный режим будет уничтожен.

  3. Дмитрий

    Дорогой Михаил. Я плакал, когда прочитал Вашу историю и её развитие.
    Буду молиться о Вашем освобождении.

  4. Настя

    Исправьте ссылку для перевода денег,там ссылка на Сизо-2,а он находится в Сизо-4

  5. Василий

    Слушание перенесено на 23 января 2013 на 12.00, написали бы хоть об этом

  6. Ximena

    Mikhail, derzhis! Iz Argentiny my podderzhivaiem Tebia! Bud silnym! Nie sdaisia!

  7. Нина

    Ксении Косенко– желаю сил,стойкости,мужества,выдержки. Передавайте брату самые добрые пожелания! Очень хочется надеяться на лучшее… Пожелаем невозможного,будучи реалистами!

  8. Николай

    Михаил, держитесь. Вы не одни. По всей России, в каждом городе, есть люди, которые переживают за вас. Вас не забыли, не теряйте надежды.

  9. Рафаил

    Михаил, не сдавайтесь, продолжайте бороться. Главное, что Вы знаете, как все было на самом деле. Пишите жалобы во все возможные инстанции. Сил Вам и терпения!

  10. Гриша

    Пожалуйста подпишите, это может помочь: https://secure.avaaz.org/ru/petition/Save_Mikhail_Kosenko_from_forced_Psychiatric_Treatment

  11. Наталья

    Михаил, держитесь. Восхищаюсь Вашим мужеством. Вы настоящий воин.

  12. Сергей

    Есть ли какие-то новости?
    Этот приговор самый безобразный из всех. Написано “освобождён”, а где Михаил находится в действительности – выпустили ли его из “лечебницы”?

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>